Vous êtes ici : La cuisine > Guide du cuisinier > Nutrition et cuisine > Bien manger pour réussir son BAC

Bien manger pour réussir son BAC

Repas pour les examens

Voilà nous y sommes, dans un mois débute la fameuse épreuve du BAC dont on te parle depuis deux ans et….tu ne sais rien ! Ou du moins tu penses ne rien savoir, tu as l’impression que tu aurais dû plus réviser, t’y prendre bien avant…pas de panique ce n’est sûrement pas le cas. Nous sommes tous passés par cette période où le stress additionné à la pression de l’entourage donne la fâcheuse tendance à notre cerveau de nous jouer des tours, jusqu’à sournoisement nous faire croire que l’on ne sait rien.

C’est généralement là que la situation devient problématique, on se met alors à réviser non-stop sans dormir, et on commence à remplacer les repas par toutes sortes de pilules "aide-mémoire", de barres "anti-coup de pompe" et j’en passe… Et c’est probablement la plus mauvaise idée à avoir en période d’examen. Une telle hygiène de vie pourra, au mieux amoindrir tes capacités, au pire créer de réelles carences.

La solution est aussi simple qu’une bonne alimentation. Attention, il est évident qu’on ne fait pas de miracles en mangeant. Ingurgiter une marmite de poisson ne te fera pas apprendre ton livre d’histoire en une demi-heure. Néanmoins une alimentation équilibrée est un atout essentiel pour être au meilleur de sa forme, sans être perturbé par des coups de pompe intempestifs, ou par des problèmes de concentration.

Quelques règles simples pour être au top de ses capacités

La première règle est de penser à boire très régulièrement. Peut-être ne ressens-tu pas de soif particulière, mais ton corps, lui, la ressent. Un déficit en eau, même léger, peut réduire de 20% tes capacités intellectuelles. Tout ça pour quelques gorgées, c’est quand même trop bête.

Ensuite, fais attention à bien diversifier tes repas. Chaque type d’aliment a ses propres qualités et apports nutritionnels. C’est l’équilibre entre tous ceux-ci qui permet au cerveau de bien fonctionner :

  • des fruits et légumes pour les vitamines qui te permettront d’avoir la pêche,
  • des sucres lents qui fourniront ton cerveau en énergie pendant plusieurs heures,
  • de la viande pour les minéraux et le fer qui aideront ta mémoire,
  • du poisson pour l’iode qui améliorera tes capacités cognitives.

En complément de cette diversité, il faut également accorder à ton corps un certain équilibre. Cela passe par faire 3 vrais repas par jours, si possible à des heures régulières. Même si le temps manque, ou qu’un nœud te serre l’estomac, ne saute surtout pas de repas. Priver le corps d’un repas ralentit énormément le métabolisme, comme si tu cessais soudainement de mettre du feu dans la cheminée. Une fois que le feu est presque éteint, il est plus difficile de le rallumer. Il en va de même pour ton corps qui aura beaucoup de mal à se remettre d’une coupure soudaine dans son cycle de recharge des batteries.

Le jour J

C’est curieux comme le temps passe vite quand il nous manque. Déjà un mois de passé et tu vois déjà l’épreuve de philo pointer le bout de son nez. Ce n’est pas le moment de craquer ni d’oublier les bonnes habitudes prises durant ces derniers jours.

Dès le matin, fais savoir à ton cerveau qu’il dispose de tout ce dont il a besoin en prenant un bon petit dèj’ : pain complet, produit laitier et fruit ! A proscrire surtout les croissants et autres viennoiseries difficiles à digérer, et qui auront tendance à fatiguer l’organisme. Evite également les céréales type ‘corn flakes’ riches en sucres rapides qui peuvent provoquer des coups de barre en pleine matinée.

Si un coup de fatigue ou un petit creux survient dans l’après midi, privilégie un encas léger comme une pomme, ou même des fruits secs qui apporteront des vitamines mais aussi du gras et des protéines à ton corps. Là aussi il faut éviter de créer un pic de glucide en mangeant une barre chocolatée qui provoque généralement une sensation de fatigue.

Enfin, n’oublie pas de te faire plaisir ! Toutes ces indications peuvent paraître strictes, mais comme dans tout code loi, elles ont aussi leurs exceptions. Il est important de continuer à se faire plaisir pendant une période d’angoisse comme celle-là, le tout est de conserver un bon équilibre alimentaire.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Laissez un commentaire

Prénom ou Pseudo

E-mail

Commentaire

Code de sécurité à copier/coller : UWas7y

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

A découvrir !