Vous êtes ici : La cuisine > Guide du cuisinier > Nutrition et cuisine > Pique nique : où et quoi manger ?

Pique nique : où et quoi manger ?

Afin de bien saisir tout l’esprit du pique-nique, procédons à un petit voyage dans le temps à destination du XVIIème siècle. Petit tour d’horizon pour vérifier que nous sommes bien arrivés à bon port. Louis XIV porte la couronne, tandis que Molière joue sa dernière pièce. Vous y êtes ? (Si les gens autour de vous portent des casques ailés, c’est que vous êtes remontés trop loin !). Le 17ème, c’est en effet à cette époque que naît la notion de pique-nique, à un moment où l’homme ressent le besoin de s’approcher de la nature. Alors certes, les repas dans la cour sont déjà monnaie courante, mais les orgies en plein air ne laissent guère de place à une connexion avec mère nature. D’où cette volonté de simplifier les choses. Etymologiquement, " pique-nique" peut se traduire de différentes façons, mais l’esprit reste le même : "picorer des choses simples". Mais ne faites pas l’offense au pique-nique de le confondre avec le repas à la va-vite qu’est le casse-croûte. Le pique-nique est un repas à part entière, et demande un minimum d’organisation pour être réussi. Retour donc à notre époque pour un petit tour d’horizon du pique-nique réussi.
Les règles d’or du pique-nique

Pour un pique-nique sans encombre et dans les règles de l’art, quelques usages sont à respecter :

  • L’accessoire indispensable du pique-nique, c’est bien la glacière. Généralement facile à transporter, elle permet de garder les aliments au frais jusqu’à 8h.
  • La veille du pique-nique : placez des bouteilles d’eau au congélateur. Ces gros glaçons embouteillés vous permettront de maintenir la glacière fraîche.
  • S’il fait vraiment très chaud et que vous partez pour la journée, évitez les produits qui risquent de tourner, comme la mayonnaise.
  • Si vous prévoyez des salades, préparez la vinaigrette à part et ne saucez qu’au moment de manger. Cela évitera de faire tremper la salade dans la sauce trop longtemps. Par ailleurs si la vinaigrette venait à tourner, votre salade serait saine et sauve.

Où pique-niquer ?

Pique-nique

L’intérêt du pique-nique, c’est évidemment qu’il permet de prendre son repas hors des sentiers battus, loin des cuisines et salons visités tout au long de l’année. Et le pique-nique s’adapte à toutes sortes de lieux, selon les envies de chacun.

Un pique-nique en forêt est idéal pour reprendre contact avec la nature l’espace d’un repas. La lumière qui se dessine entre les arbres, un silence profond parfois interrompu par le chant des oiseaux, l’odeur des arbres et des champignons, rien de tel qu’un déjeuner dans une petite clairière pour se sentir revigoré et relaxé. Il est préférable pour ce type de pique-nique d’emporter une table pliante. Cela évitera que des insectes un peu trop cavaliers ne s’invitent au repas. Il est vrai que pour certains de nos congénères les insectes sont des mets de choix, mais il peut être perturbant pour les occidentaux au palais délicat que nous sommes, de sentir une patte de sauterelle croustiller entre nos dents. Surveillez également attentivement les enfants, même si le lieu a l’air sûr, le risque d’un serpent aventureux est toujours là. Enfin, vérifiez bien entendu que le lieu n’est pas privé, histoire d’éviter de voir ce moment de détente interrompu par l’arrivée en trombe du garde-chasse.

La plage est un autre lieu de choix pour un pique-nique en toute sérénité. Le midi, la plage sera parfaite pour un pique-nique en famille qui fera la joie des enfants. Pour ce type de pique-nique, l’élément à ne surtout pas oublier est le parasol, pour éviter tout risque d’insolation, car attention le vent est parfois traître et nous fait oublier la présence d’un soleil intense. Evitez autant que possible les heures où le soleil est à son paroxysme. Pensez pareillement à la nappe, un morceau de fromage qui croustille n’est jamais franchement agréable. Le soir, la plage sera le lieu de rendez-vous des amoureux. Quoi de mieux qu’un dîner bercé par le bruit des vagues, et admirant un coucher de soleil au-dessus de l’eau.

Enfin, lieu probablement le plus incongru : votre jardin ! Certains voient déjà tous leurs rêves de voyage et leur envie de prouver leurs talents d’aventuriers voler aux éclats. Et pourtant, pique-niquer au jardin a aussi ses intérêts. D’abord, cela permet de pouvoir manger en plein air même les jours où le temps se fait trop court pour explorer de nouvelles terres. Ensuite, cela donne l’occasion de pouvoir inviter beaucoup plus d’amis à se joindre à sa table ! Associé à un bon barbecue fait dans les règles de l’art, cela deviendra un vrai moment de convivialité. Sans compter que tous les légumes du potager seront à portée de main.

Et au menu ?

Sandwich-chips ? Un peu d’imagination que diable ! Toujours garder à l’esprit que pique-niquer n’empêche pas de manger équilibré, c’est même l’occasion rêvée de manger ses 5 fruits et légumes journaliers en toute simplicité. Pour le salé, les possibilités sont très vastes. Toutes les préparations froides sont adaptées. Les tartes salées, comme une tarte Tatin à la tomate sont toujours un vrai régale, pourquoi pas accompagnées d’un cake au saumon. Les salades composées sont également mises à l’honneur par ce type de repas.

Pour les desserts, faciles à transporter et faciles à consommer, les fruits sont bien entendu de mise !

N’oubliez pas d’emmener de quoi boire et vous hydrater tout au long de la journée.

Le pique-nique se met au vert

Quelques règles sont à respecter pour un pique-nique dans le respect de l’environnement :

  • -Evitez tous les couverts en plastique dont la production ET la destruction coûtent cher à l’environnement. Mettez les salades dans des petites boites en plastique individuelles, et emportez vos propres couverts.
  • Evitez au maximum tous les produits en portions individuelles qui sont, certes pratiques, mais multiplient les sachets, boîtes, plastiques et autre déchets non biodégradables.
  • Composez votre repas avec des fruits et légumes de saison. Utilisez, dans la mesure du possible et pour votre propre santé, des légumes de votre jardin ou issus de l’agriculture bio.
  • Enfin et surtout, laissez l’endroit propre. Ne faites pas l’offense au terrain qui vous a aimablement accueilli de l’assimiler à une poubelle en y laissant vos déchets.
Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Laissez un commentaire

Prénom ou Pseudo

E-mail

Commentaire

Code de sécurité à copier/coller : mNy7v6

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

A découvrir !